Waifs Home Music Club

Nous sommes le soir du 31 décembre 1912, en pleine rue, à Storyville, quartier chaud de La Nouvelle Orléans. Un jeune garçon rebelle de 11 ans qui s’était emparé du revolver 9 mm de sa mère, tire des coups de feu en l’air pour fêter la nouvelle année, alors que les autres se contentent de faire exploser des pétards.

Immédiatement arrêté pour trouble à l’ordre public, le garçon est placé à la « Colored Waif’s Home », une maison de correction. Le destin avait frappé.

Durant ses 18 mois d’enfermement, le garçon va faire une rencontre qui va changer sa vie.

Peter Davis, un des éducateurs qui dirige l’orchestre de la maison, remarque le jeune garçon et lui apprend à jouer du tambourin, puis de la batterie. Le garçon a du talent et se voit ensuite confier la tâche de sonner les appels à coup de clairon. Il découvrira ensuite le cornet à piston qui restera son instrument de prédilection. Il est alors le chef de la fanfare de l’établissement.

Enfant, on appelle ce garçon « Little Louis » et plus tard à l’âge adulte, il aura plusieurs surnoms, « Dippermouth », « Satchmo » (abréviation de satchel-mouth, littéralement « bouche-sacoche ») et « Pops ».

Vous l’aurez reconnu, il s’agit de l’histoire de Louis Armstrong et de cet improbable concours de circonstance qui aura fait naître un des plus grands musiciens de jazz.

L’idée de se replonger au cœur de ce Waifs Home et d’en faire un Music Club nous offre un prétexte pour découvrir chaque semaine, au fil des émissions, différents styles musicaux et artistes, et différentes époques. Un cabinet de curiosités musicales pour ré-entendre ou découvrir des créations venant d’un cadre le plus large possible.

Au hasard des écoutes des émissions, viendra peut-être l’étincelle qui fera votre bonheur !

Chaque lundi de 15h00 à 16h00 sur la plus rebelle des radios !

Articles de cette rubrique